Newsletter

The subscriber's email address.

CATSUF - Rapport annuel général - Synthèse activités 2015

02/01/2016
Bulletin CATSUF
Bulletins et actions CATSUF

VU le titre XVIII des statuts préfectoraux sur l'information du conseil d’administration et la transparence.

VU l'arrivée à échéance de l'année 2015.

VU les rapports réguliers des Pôles nationaux.

VU les rapports réguliers des délégations départementales.


Il est établi la présente synthèse générale dont la diffusion est publique.
 

I - Sur la structure nationale en 2015

Le CATSUF est, force est de constater, une association encore jeune, qui a connu une poussée fulgurante en l'espace d'un peu plus de deux ans et à ce titre, plusieurs mouvements des statuts et d'optimisations empiriques, ont dû être effectués.

Une deuxième mise à jour des statuts a été opérée en novembre 2015 afin de répondre au besoin évoqué dans le rapport annuel de 2014.
L’axe de travail autour des nouveaux, dix objets statutaires, ouvre des perspectives prometteuses pour l'avenir.

En ce qui concerne la structure propre, les pôles nationaux ont encore accrus leur impact, toutefois cette progression est inégale, certains sont saturés, d’autres sont au contraire laissé pour mort.

On note une réduction de la vitesse de propagation et de recrutement au sein des CATSUD dont certains ont abattu une quantité substantielle de travail à l'échelon local, notamment en termes d'interventions médiatiques, auprès des Etablissements de soins, ainsi que des IFA/CESU.

On peut également souligner que le nombre croissant de délégué joue sur le travail des départements pilotes qui de ce fait, se sont vu quelque peu substituer le travail par les échanges sur le pôle de coordination des territoires.

La sécurisation des pages locales et le maintiens des mises à jour permettant la cohésion de la structure est satisfaisant, tout du moins, ne semble pas souffrir de retards sur lesquels ils disposeraient de levier d’action.

L’apparition de la plateforme TOURELLE en février 2015 est un réel succès, qui justifie amplement son coût élevé.

En renfort substantiel de l’implantation locale, des liens avec de puissants collaborateurs et l’approche inédite avec les députés sont venu clôturer une année riche en rebondissements.

Les axes d'améliorations sont encore nombreux et seront exploités au fil de l'année 2016.
 

II - Sur le Pôle des Missions spécifiques

Crée en 2014, le Pôle des missions spécifiques regroupe les délégués détachés du pôle de coordination des territoires

Monsieur FERRAND signale qu’il sera nécessaire de mettre à jour les conditions de partenariats avec le GARDEFA en 2016.

Monsieur ALIX et Madame CHICOURAS ont résolus une grande partie des problèmes de sécurisation et de disponibilités des pages locales et des liens avec la base de données SENTINELLE pour maintenir à jour l’ensemble de la structure nationale, le travail fut très laborieux, sur les 64 délégations, seule une n’est pas encore sous protection.

Il n'y a pas lieu de procéder à une modification particulière pour l'instant, ce poste demande beaucoup de temps et d'investissement car il nécessite une veille constante, des demandes provenant des ambulanciers, via l'ensemble des outils de communication du CATSUF, ainsi qu’une surveillance des évolutions de la structure associative.

La position des avocats et des parlementaires collaborateurs du CATSUF au sein du PMS est également fondamentale, notamment lorsque Maître ROURE, avocate au barreau de Thonon-les-bains fut sollicitée.

Une des grandes difficultés rencontré par les équipes du PMS est en lien avec le retard de mise à jour des documents graphiques provenant du pôle de gestion des flux.

Une seconde difficulté semble également en lien avec la surcharge de la masse de recrutement.

Toutefois cette remarque est pondérée par la nécessité d'un recrutement de qualité par les responsables de celui-ci.

Recommandation : Optimiser par le transfert partiel des compétences de la communication visuelle vers les responsable des infrastructures web.
 

III - Sur le Pôle de Pilotage départemental

La notion de département pilote s’est avérée judicieuse au démarrage de l’activité de l’association.

Les départements pilotes à l'heure de l'établissement du présent Bilan sont au nombre de huit, Le Finistère, Le Var, le Puy de Dôme, L'Hérault, La Meurthe et Moselle, la Côte d'or, L'Aube, et le Bas-Rhin.

Chaque département accueille et oriente les nouveaux arrivants dès leur entrée au niveau du Pôle de coordination des territoires, ces départements pilotes fournissent généralement les premières indications et les outils nécessaires à l'accomplissement de l'intégration, ils sont appuyés par le Pôle de coordination des territoires, dont ils sont une charnière essentielle et leur rôle s'avère particulièrement soulageant.
Toutefois, dans la très grande logique des évènements, le CATSUF continue de grandir et de prendre de l’ampleur, apportant ainsi l’ensemble des réponses aux nouveaux arrivants sur le pôle de coordination des territoires, réduisant quelque peu la pertinence des départements de pilotage.

Recommandation : Ne pas augmenter le nombre de département pilote pour 2016.
 

IV - Sur le Pôle Législatif

Le Pôle législatif est actuellement pleinement opérationnel et les réponses apportées, le sont en temps, en heure, et dans le cadre règlementaire des statuts préfectoraux.

D'autant que l'implication entre le Pôle législatif et le Pôle d'investigation est rendue plus harmonieuse par l'implantation de délégués de liaisons.

Aucune recommandation n’est pour le moment nécessaire, le pôle législatif est un des pôle fonctionnant de la manière la plus autonome.
 

V - Sur le Pôle de coordination des territoires

Le Pôle de coordination des territoires est le cœur du CATSUF,
Regroupant les actuelles 101 délégués départementaux, il constitue l'encadrement des CATSUD, le lieu d'échange et de débat, ainsi que le lieu de sollicitation lorsque des réponses directes ne peuvent être fournies aux pages et ceci avant de solliciter le Pôle législatif.

La surveillance des activités et des demandes émanant des délégations départementales s'effectue dans de bonnes conditions.

Mr TOULOUSE assure la relecture et la correction, en vue de validation, de l'ensemble des écrits à destination extérieure, telles que les administrations, les institutions etc.

La base de données SENTINELLE, contenant plus de 2500 fichiers pour plus de 3 giga-octets de textes, de Loi, d'articles, et contenant également les bases de données de sanctions et de règlementation des ARS vient en appui de la coordination des territoires, ce dispositif a subi une refonte en octobres 2015 basculant de BIX à RUSHFILES, la nouvelle mouture rencontre un succès accru auprès des délégations départementales.
L’outil a doublé de taille en un an.

Le pôle de coordination des territoires a été rendu statutairement confidentiel par la mise à jour des statuts en novembre 2015, ouvrant voie à poursuite judiciaire si besoin est.

Il convient toutefois d’améliorer sensiblement la coordination physique :

Recommandation : Replacer la direction du PCT au cœur de l’association

Recommandation : appuyer financièrement si nécessaire, pour regrouper les ambulanciers lors des journées nationales, dont la prochaine est programmée courant mars 2016.
 

VI - Sur le Pôle d'Investigation

Le Pôle d'investigation a subi d'importantes transformations et une nouvelle dynamique a été mise en œuvre fin 2014. Bien qu'encore frileux, il a permis de lever de véritables dossiers complets permettant aux autorités de procéder à des enquêtes.

Certaines sont encore en cours, par les institutions, telles que les retours à domicile en garde en Haute-Savoie, la défense des ambulanciers lors des accrochages avec la justice ou les forces de l’ordre, lorsque cette défense est justifiée, la recherche et l'investigation sur divers départements en lien avec la défense de l'image des ambulanciers au quotidien.

Toutes ces actions seraient trop nombreuses et trop longues à être listées sur une année complète.

Le Pôle d'investigation est malheureusement le plus "chronophage" du CATSUF et il ne semble pas exister de moyens de réduire les dépenses tant financières que logistiques.

En effet, cela a un coût, lorsque des descentes de délégués ont dû être effectuées dans certains hôpitaux et autres établissements ou des actions diligentées.

Il ne nous semble pas pour le moment prévoir d'amélioration à apporter.
Le pôle d’investigation est toutefois en « dent de scie » en terme d’effectif, puisque n’en nécessitant qu’en cas d’investigation.

Recommandation : dissoudre le pôle d’investigation et rattacher ses activités au pôle législatif au regard de l'activité uniquement opportuniste.
 

VII - Sur le Pôle logistique et commercial et la Trésorerie

La trésorerie avait déjà fait l’objet de recommandations particulières dans la synthèse de 2014.

Une expérience bancaire non satisfaisante car inadaptée au milieu associatif avait alors été tenté puis abandonnée.

La nécessité de disposer d’une structuration bancaire est crucial pour l’avenir, notamment en vue de l’agrément ministériel qui risque de débloquer des attributions de subventions.

Recommandation : Instaurer impérativement un espace bancaire accessible et adapté avant l’été 2016.

Recommandation : Transcrire manuellement les mouvements en attendant, et poursuivre le placement des liquidités éventuelles en coffre-fort, comme actuellement.
 

VIII - Sur le Pôle Pédagogique

Sous la direction de Mr GUINOT et de Mr PARISSE.

Maillon essentiel du CATSUF, le Pôle pédagogique a vu son activité décuplée courant 2015 avec l'élaboration des fiches pathologiques qui sont utilisées par les Ambulanciers et déployées dans certains IFA.

Il aura fallu procéder au renforcement de la sécurité intellectuelle des travaux du Pôle pédagogique.

L’arrivée massive de médecins (tels que ceux de l’association AESP) et l’établissement d'une demande de partenariat avec la direction centrale d’AFTRAL permettrait un déploiement majeur des travaux du pôle pédagogique.

De faramineux projet aboutissant en Mai 2016 sont en cour pour plusieurs centaines de milliers d’euros, ayant également permis de créer de l’emploi.

Recommandation : Encourager les délégations locales à poursuivre leurs travaux d'intégration aux établissements de l'enseignement du DEA et de la formation d'Auxiliaire, notamment en ce qui concerne les objets statutaires

Recommandation : rapprocher dans le cadre de la futur demande de partenariat le pôle pédagogique auprès d’AFTRAL afin de disposer d’un appui majeur et de permettre l’édition des fiches.
 

IX - Sur le Pôle de Gestion de l'information

Il regroupe les activités finalement les plus discrètes et pourtant parmi les plus essentielles, le Pôle de Gestion de l'Information est sous la direction de Mr CHMIL.

Il regroupe actuellement le Gestionnaire de la pages CATSUF, Le responsable de la communication visuelle (Mr ROZE) et le responsable des infrastructures WEB (Mr GRAULE) l'ensemble de l'équipe travaille de concert à la "vie" et à l'identité du CATSUF.

Début 2015, le déploiement du nouveau site internet fut effectif, succès immédiat.

Il a également été décidé de s’adjoindre par contractualisation commerciale, les services du caricaturiste de presse « L’AMIRAL » pour l'année 2016.

Le PGI souffre toutefois d’un manque de réactivité dû à la surcharge de travail de Mr ROZE.

Cette carence s’impute sur la délivrance des logos et les mises à jour des documents par le PMS.

Recommandation : Soulager Mr ROZE par l’adjonction d’un second responsable ou d’un adjoint.
 

X – Sur le pôle de collaboration internationale

Le PCI a été créé sur l’initiative remarquée de son directeur au premier semestre 2015.
Des évènements ont causé la radiation pour faute grave de celui-ci, aussi les multiples projets du PCI sont en attente depuis l’été 2015.

Une relance suite à de nouveaux contact est programmé pour le premier trimestre 2016.

Recommandation : Inclure les actions du PCI au PMS si les relances ne sont pas effectives.
 

XI – Sur le pôle logistique et commercial

Le PLC regroupe la trésorerie nationale et les activités annexes.

Il n’y a pas de signalement particulier à faire sur la boutique en ligne qui fonctionne en autosuffisance sans générer de bénéfice au CATSUF.

La Trésorerie sera mise en place avant la fin du premier semestre 2016, au sens de la structuration bancaire, puisque celle-ci existe déjà par défaut.

Recommandation : Augmenter la visibilité par l’inclusion de la boutique en propre moyen du CATSUF.

ETAT FINANCIER AU 29 DECEMBRE 2015.

RECETTES TOTALES DU 1ER JANVIER 2015 AU 29 DECEMBRE 2015 : 1908.22 euros (+40% par rappot à 2014)

DEPENSES TOTALES DU 1ER JANVIER 2014 AU 29 DECEMBRE 2014 : 1908.22 euros

FONDS EXTERIEURS MOBILISABLES ESTIMES : 6370 euros (+18% par rapport à 2014)

REPARTITION RECETTES :

1908.22 euros Dont :

1908.22 euros de dons (DPA Statuts préfectoraux)

REPARTITION DEPENSES :

23 Euros en frais de papeterie

215 euros en financement des délégations départementales

47.04 euros en contractualisation commerciale avec One.com (Structure WEB)

571.68 euros en contractualisation commerciale avec BJT COM (Structure TOURELLE)

451.50 euros en contractualisation commerciale avec GLOBE SERVICE (Structure siège)

180 euros en contractualisation avec le caricaturiste AMIRAL

180 euros de frais d'enregistrement INPI

180 euros en acte d'avocat

60 euros en frais du pôle commercial

FONDS EXTERIEURS MOBILISABLE ESTIMES :

6370 euros dont 1 véhicule banalisé de reconnaissance (VARAN)

FIN DE RAPPORT LE 22/12
PRESENTATION ODS : 22/12–25/12 VALIDATION 22/12
PRESENTATION BUREAU : 22/12-29/12 VALIDATION 26/12
PRESENTATION CS ADMIN. : 26/12–01/01 VALIDATION 30/12
DIFFUSION PUBLIQUE : 31/12

L'équipe du CATSUF