Newsletter

The subscriber's email address.

CATSUD 44: le métier d'ambulancier n'est pas assez reconnu

17/04/2014
CATSUF dans la presse
Ambulancier en intervention

Une jeune ambulancière de 26 ans vient de créer un collectif visant à redorer l'image des ambulanciers.

« Être ambulancier, ce n'est pas juste pousser un brancard, c'est un concours qui dure six mois, avec cinq stages et huit modules validés par des médecins du Samu, formateurs, pour finir par être sanctionné d'un diplôme d'État. » Vanessa Legeard, 26 ans, est ambulancière depuis quatre ans. Elle vient de créer l'antenne départementale CATSUF44 (Collectif ambulancier des transports sanitaires d'urgences de France). Le CATSUF 44 regroupe actuellement 70 membres. « Au départ, ce n'était qu'une page Facebook. Mais le manque de reconnaissance nous a poussés à créer une association. »

Depuis 2007, lorsque l'on compose le 15 en cas d'urgence, les ambulanciers sont prioritaires pour intervenir sur la route dans le cadre d'une mission Samu au même titre que les gendarmes, les policiers et les pompiers. « Contrairement à ce que les personnes, qui passent le code de la route, apprennent encore aujourd'hui. »

« Nous ne sommes pas un syndicat, nous ne sommes pas du côté des patrons ni de celui des salariés. Nous voulons tirer le métier vers le haut. Les ambulanciers français sont en retard par rapport à leurs collègues européens. »

Infos, sur la page Facebook CATSUF44.


Source: http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-metier-dambulancier-pas-assez-reconnu-2195603

Ouest-France