Newsletter

The subscriber's email address.

Historique du CATSUF

En juin 2012, la page Facebook "Ambulances en Colère" (AEC) voyait le jour, fruit de l'envie de plusieurs ambulanciers de se regrouper et de pouvoir communiquer sur le métier et ses difficultés.

Décembre 2012, la page AEC regroupe très rapidement plusieurs milliers d'ambulanciers, en un rien de temps elle devient un fil de discussion quotidien et permet aux professionnels de santé de s'exprimer, et, de divulguer au grand jour les divers dysfonctionnements rencontrés au quatre coins du pays.

L'année 2013 se présente sous les meilleurs hospices et la réputation de la page se fait de plus en plus grande.

Juin 2013, un discours mémorable du président du SDIS 71 va littéralement enflammer une situation déjà explosive à l'échelle nationale. En effet, dans une interview donnée au journal local Montceau News, celui-ci dénigre ouvertement la profession et va enfoncer en profondeur les ambulanciers de Saône et Loire.

Non loin de là, la réplique du futur Président, fondateur du CATSUF, ne s'est pas faite attendre. Alors même que personne ne s'y était préparé, dans un vaste communiqué de presse publié en droit de réponse, Emmanuel PIQUET-PELLORCE, Président national du CATSUF, mène une charge sans précédent qui restera dans les anales.

L'esprit CATSUF est alors né, les ambulanciers ne devront plus jamais rester seuls.

Au mois de juillet 2013, poussé par l'élan du mois précédent, une idée germe, lors d'une discussion d'un soir sur la page AEC, la possibilité de créer une association nationale qui aurait en charge la défense de la déontologie, l'éthique et l'image des ambulanciers.

Le 1er aout 2013, est déclarée en préfecture de l'Ain la création du Collectif Ambulancier des Transports Sanitaires et d'Urgences de France.

Les délégations locales fleurissent de tout bords, le 26 septembre 2013, soit moins d'un mois après, le CATSUF, par sa délégation du 75, passe au JT de France 2 de David Pujadas. De multiples actions sont menées en local et dans la presse régionale.

Dans la foulée, le CATSUF s'engouffre dans la défense de la société Alternative Ambulance (69) hautement médiatisée, et arrive à faire saisir le gouvernement par le biais des députés de l'Ain.

De nombreuses actions se poursuivirent durant l'année 2014 avec en fin d'année une modification des statuts élargissant les prérogatives, la création d'un site internet et la contractualisation d'un siège social officiel, permettant le transfert du bureau national en novembre 2014, en Isère.

Le CATSUF poursuit ses objectifs, et une vaste campagne d'affichage fût lancée début 2015, ainsi que la mise en place d'un standard téléphonique et le déploiement d'outils pour les délégués.

Longue vie au CATSUF et aux Ambulanciers de France !