Newsletter

The subscriber's email address.

Ambulancier et risques: les maladies du dos

04/04/2015
Santé, prévention et risques
mal de dos ambulancier catsuf

L’ambulancier est très exposé doublement par la conduite automobile et la manipulation des patients.

Également d’autres facteurs interviennent : hygiène de vie, poids, maladies…

La flexion est le facteur majeur dans l'usure du disque. Plus le degré de flexion est important, plus les contraintes discales augmentent et le coût des arrêts de travail et des invalidités sont importants.

C’est pourquoi, des campagnes de prévention de santé publique sont nécessaires.

1) Mal de dos, lombalgie

C’est la douleur du dos au niveau des lombaires ou lombalgie.
Il n'y a pas d'irradiation aux fesses.
On parle aussi de « tour de rein » mais les reins ne sont pas concernés même s’ils sont au même niveau, un peu plus en avant.

70% d’entre nous aura un jour mal au dos, avec parfois une invalidité et la nécessité de changer de travail.
C’est banal et la durée de la douleur est inférieure à 7 jours.
La lombalgie guérit spontanément.

2) Lumbago

C'est une lombalgie mais d'apparition brutale.
La douleur survient de façon brutale à l'occasion d'un effort ou d’un faux mouvement avec un blocage musculaire réflexe.
On ressent parfois un craquement.
La douleur est d’intensité variable, souvent forte avec impossibilité de bouger, le dos bloqué. 
Il correspond à une hernie discale débutante (voir plus bas)

3) Lombalgie chronique

Elle est continue et dure plus de 3 mois.
C'est une douleur plus ou moins présente du dos, majorée par l'effort, la fatigue… maximum au réveil avant le « dérouillage » et en fin de journée par la fatigue.
C'est de l'arthrose, usure du rachis.

4) Hernie discale

Une lombalgie peut être due à une hernie discale.
Ce nom évoque plus la cause de la douleur qu’un signe.
C’est le noyau au centre du disque qui fait hernie vers l’arrière.
Cela peut comprimer une racine nerveuse et déclencher une douleur dans le territoire innervé.

5) Sciatique

La hernie discale touche le nerf sciatique et la douleur est ressentie sur toute la trajectoire de ce nerf dans le membre inférieur.
Elle commence parfois par une lombalgie pendant quelques jours puis la crise se déclenche avec une douleur vive, augmentée par les efforts, la toux, l'éternuement, la défécation.
Cette douleur irradie sur la face externe de la cuisse et de la jambe, croise le dos du pied et gagne le gros orteil.

Elle est très intense et nécessite un traitement antalgique puissant.
Exceptionnellement il y a paralysie des membres inférieurs voire une incontinence anale.
C'est donc une urgence.

L'équipe du CATSUF