Newsletter

The subscriber's email address.

Une hospitalisation d'office mouvementée

24/03/2017
Témoignages
Une hospitalisation d'office mouvementée

Être ambulancier c'est aussi assister parfois à des scènes sorties tout droit d'un film. Intervention pour hospitalisation d'office... (Soins psychiatriques sur décision d’un représentant de l’Etat / SPDRE)

Deux infirmiers sur place et un médecin qui nous explique que le patient pour son bien être doit réintégré en unité psychologique.

Sauf que ce monsieur en avait décidé autrement, une minute d'inattention, il s'enferme dans sa grange avec refus catégorique de nous suivre sagement. Les Forces De l'Ordre sont appellées. 

Peu de temps après, sa sœur présente au domicile nous parle de fusil et grenade.... On lui demande par deux fois de répéter ! "Oui c'est un ancien militaire" 

Les Forces De l'Ordre arrivent. Une première voiture avec 4 policiers... Refus du patient toujours retranché dans sa grange avec tronçonneuse, outils etc.. Tout à coup la sœur nous explique qu'elle ne retrouve pas les armes dans la maison. (Dans ma tête : Elle est où la grenade ??) ^^

Le Sous Officier appelle son QG pour instruction et envoi une équipe en renfort avec un OPJ. On est déjà 16 personnes pour ce monsieur ! Là il est décidé de faire appel à la BAC. Trois gars arrive fusil, bouclier, gilet pare balle, bélier enfin la totale !!! Même en leur présence, refus total de sortir. C'est mal barré...

Une deuxième équipe de la BAC et une autre équipe de la Police arrive entre temps et là, cerise sur le gâteau, le commissaire. On doit être autour de 25 personnes pour ce pauvre monsieur... On est déjà à plus de deux heures d'attentes avec mon collègue..

Enfin l'assaut final, on entend les vitres exploser, un bruit sourd de flash ball et des cris "couchez vous au sol" ! Ce monsieur sortira finalement de par lui-même puis contentionné sur le brancard pour rejoindre le centre psy. Il restera très calme durant le transport. 

Ce qui nous a "fait rire" au final c'est ce monsieur qui se retourne vers l'agent de la BAC et lui dit : "Ben vous êtes content, vous me l'avez cassé ma vitre de grange" ..

Dédicace à Sébastien D. mon binôme de choc

Rod E.