|  0

Le détournement de transport

Même si nous sommes toujours tenté d’interrompre parfois les transports pour rendre service pour X raison(s) (acheter le pain au patient, déposer le patient à un endroit X au lieu de celui indiqué par la PMT, la pharmacie etc…..) Il est impératif de comprendre que seul la prescription du médecin compte. Il appartient dans ce cas au médecin prescripteur de préciser, par exemple dans les éléments d’ordres médicaux ou bien sur le trajet « Arrêt

Le libre choix du patient en matière de transport sanitaire découle de l’article L1110-8 du code de la santé publique et est reprit dans la circulaire DHOS/SDO/O1 n°2003-277 du 10 juin 2003 relative aux relations entre établissements de santé publics et privés et transporteurs sanitaires privés. Rappel du libre choix du patient Le principe du libre choix du patient découle de l’article L. 1110-8 du code de la santé publique qui prévoit que « le

L’infraction consistant à ne pas céder la priorité à un Véhicule d’Intérêt Général Prioritaire (SAMU, Ambulance de Secours et de Soins d’Urgence, Sapeurs-Pompiers) en intervention est une contravention de classe 4 et entraîne : Une perte de 4 points sur son permis de conduire ; Une amende forfaitaire de 135€ de classe 4, amende minorée de 90€, amende majorée de 375€ ; Une suspension du permis qui peut être prononcée et ce, pour une durée

  |  0

Avertisseurs sonores et lumineux

deux tons deux temps / deux tons trois temps Quelques précisions sur un sujet qui revient de manière récurrente. Suis-je autorisé à user de mes avertisseurs lumineux ? De mon deux tons deux temps ? Puis-je mettre une rampe ? Des feux de pénétration ? Dans un premier temps, l’ensemble des textes s’appliquent SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL, en aucun cas, à Paris, à Marseille ou ailleurs, il en est autrement. Si n’importe qui ou n’importe quelle

La maltraitance / définition Agressions physiques mais aussi psychiques à des personnes qui ne savent pas se défendre.Elles sont le fait de l’entourage notamment des parents vers leurs enfants, mais aussi en institution : professeurs, éducateurs et aussi soignants. Les personnes les plus vulnérables sont les enfants, les personnes handicapés et les personnes âgées. Types de maltraitance 1 – Agressions physiques Les coups portés sont visibles ou non : du simple hématome à la fracture

  |  0

Conduire en urgence et ses risques…

« Constitue un transport sanitaire, tout transport d’une personne malade, blessée ou parturiente, pour des raisons de soins ou de diagnostic, sur prescription médicale ou en cas d’urgence médicale, effectué à l’aide de moyens de transports terrestres, aériens ou maritimes, spécialement adaptés à cet effet. »  Définition de « urgence » : « caractère de ce qui est urgent, nécessité d’agir vite, immédiatement, qui ne peut être différé, qui doit être fait, décidé…, sans délai » D’un point de vue légal, il

Santé, prévention et risques Car même si nous n’avons pas le droit et parfois pas le temps de se laisser envahir par nos sentiments sur certaines de nos interventions et prises en charge, il faut bien avouer tout de même que nous restons avant tout des êtres humains et que certaines circonstances, nous touchent plus que d’autres et nous atteignent au plus profond de nous. Rien de plus normal, cela nous arrive chaque jour. Mais

Compte rendu de la rencontre entre le CATSUF et le Ministère de la Santé Compte-rendu publié avec l’accord du ministère  Rencontre du 5 octobre 2017 – Ministère de la Santé Dans le cadre du partenariat débuté en avril 2016 avec le Ministère de la Santé, et suite au changement de Gouvernement survenu par scrutin en 2017, la délégation du CATSUF chargée des relations ministérielles, constituée de Mr DEHARBE Cyril et CARMES Dominique, a rencontré Monsieur

  |  0

Détecteur de monoxyde de carbone (CO)

L’intoxication aiguë par le monoxyde de carbone est fréquente, souvent collective et saisonnière. Première cause de mortalité accidentelle d’origine toxique, seulement 70% des intoxications sont diagnostiquées. On compte en France, chaque année, 5000 intoxications et 100 décès.  Le détecteur de CO a pour but de sécuriser les équipages lors d’intervention avec suspicion dans les habitations. Gaz asphyxiant indétectable, il est invisible, inodore, non irritant, peut être mortel en moins d’heure et se diffuse très vite dans l’environnement

Laisser un commentaire